Pilule : 7 idées reçues passées au crible

Monday, February 22, 2016 | Écrit par La rédaction | 0 Commentaires | Contraception

Bien que nous bénéficions de plus de 40 ans de recul sur l’usage de la pilule contraceptive, son utilisation continue à générer de nombreux doutes, incertitudes et autres fausses idées. Les connaissances en la matière ne se limitent pourtant pas à la théorie : elles sont vérifiées par des années d’utilisation, par des millions de femmes.

Voici 7 affirmations qui reviennent régulièrement à propos de la pilule.

Prise de poids

Une des premières idées reçues qui colle à la peau de la pilule concerne la prise de poids qui lui est associée. Toutes les femmes font un minimum attention à leur silhouette et pour nombre d’entre elles quelques kilos en plus sont souvent synonymes de kilos en trop. Or, beaucoup affirment avoir pris 2 ou 3 kilos (voire plus) lorsqu’elles ont commencé. En réalité cette prise de poids n’est pas directement due à la pilule. Il est vrai que ce contraceptif a tendance a ouvrir l’appétit mais si vous grossissez c’est parce que vous mangez plus et non pas à cause du médicament en soit.

Met en danger la fertilité

Comme il s’agit d’un contraceptif, beaucoup pensent que prendre la pilule diminue la fertilité : ce n’est évidemment pas vrai du tout. La pilule ne fait que stopper le processus de reproduction, on peut dire qu’elle le met au repos mais ne l’endommage en aucun cas. Preuve en est, les nombreuses femmes enceintes après des années d’utilisation ou l’oubli d’une pilule qui génère nombre de grossesses non-désirées. Certaines études tendraient même à démontrer que la pilule favoriserait la fertilité.

Le contraceptif le plus efficace c’est la pilule

On peut affirmer que c’est faux. S’il est vrai que la pilule possède une efficacité théorique proche des 100 % (comme le stérilet ou l’implant), l’oubli d’une seule prise fait grandement baisser cette efficacité dans les faits. 25 % des femmes qui demandent une IVG (Intervention Volontaire de Grossesse) prennent en réalité la pilule. L’oubli d’une seule pilule remet en cause l’effet contraceptif or les occasions ne manquent pas : vacances, soirées, évènement exceptionnel, etc. Implant et stérilet n’ont pas cet inconvénient : une fois en place, la contraception est efficace sans votre intervention.

La pilule « dérègle » votre organisme

L’efficacité de la pilule repose sur des hormones progestatives qui ont la réputation de dérégler votre corps. S’il est vrai qu’à ses débuts, la pilule étaient fortement dosée et entrainaient nombre d’effets secondaires « perturbateurs » aujourd’hui les doses utilisées pour bloquer l’ovulation sont minimes et permettent au corps de fonctionner normalement, sans le « dérégler ». 24 heures suffisent pour que les effets d’une pilule soient éliminés par l’organisme. La pilule permet à l’inverse de réguler les cycles menstruels chez de nombreuses femmes.

La pilule n’a pas d’effets secondaires

Faux, bien que minimes, comme tout médicament, la pilule entraine certains effets secondaires qu’on ne peut pas assimiler pour autant à des dérèglements. Ceux-ci sont bénéfiques mais aussi indésirables. Comme on vous le disait, la pilule peut permettre de réguler le cycle, rendre les règles moins abondantes et moins douloureuses ou lutter par exemple contre les problèmes d’acné. Effets moins agréables, la pilule peut également entrainer un gonflement des seins, des nausées et légères sensations de mal-être chez certaines femmes.

La pilule trop tôt ou trop longtemps, c’est mauvais

Faux. Aucune étude ne démontre que prendre la pilule jeune ou durant plusieurs années serait dangereux pour la santé. La pilule protègerait même contre certains cancers comme celui de l’ovaire ou de l’endomètre. De plus, la relation avec une potentielle augmentation du risque de cancer du sein n’est pas démontrée.

Le corps a besoin d’un temps de repos

L’arrêt de la pilule pour que le corps se « repose » comme on peut l’entendre dire, n’est nullement nécessaire. D’une part le corps n’est pas fatigué avec la prise de la pilule, d’autre part c’est en la prenant que l’organisme se repose : les règles sont moins abondantes, le système reproducteur est en arrêt, etc. Certaines femmes, avant tout pour des raisons thérapeutiques, enchainent ainsi les plaquettes.

Poster un commentaire

Votre nom:*
Votre E-mail:
Votre commentaire:*
  Envoyer
Acheter Ma Pilule
Service Patients ouvert
09 75 18 71 63