Les effets secondaires de Qlaira

La pilule Qlaira est un contraceptif composé d’un progestatif, le dionegest et d’estradiol, déjà présent naturellement dans le corps. Comme tout mode de contraception, Qlaira présente quelques effets secondaires. En voici un bref récapitulatif.

Une composition naturelle qui réduit les effets secondaires

La pilule hormonale Qlaira marque par sa singularité parmi toutes les pilules contraceptives. C’est, en effet, la seule pilule qui contient un oestrogène dit « naturel »: de l’oestradiol (ou estradiol). Cet oestrogène copie une hormone que l’on retrouve naturellement au sein de l’organisme. Grâce à cela, les effets secondaires de Qlaira sont plus faibles que toutes les autres pilules contraceptives.

Comme pour toutes les pilules contraceptives, un temps d’adaptation de 3 mois minimum est à observer afin de déterminer si Qlaira provoque des effets secondaires sur le long terme. Passé ce délai, Qlaira ne présentera plus aucun désagrément.

Moins de règles, moins douloureuses

L’une des principaux effets secondaires de Qlaira est plutôt positif : en effet, elle réduit le volume des menstruations et les rend moins douloureuses. Toutefois, certaines femmes peuvent ressentir des troubles en prenant cette pilule contraceptive. Les principaux effets secondaires de Qlaira sont : maux de ventres, nausées, céphalées, jambes lourdes, fatigue, changement d’humeur, baisse de libido, saignements entre les règles.

Bien entendu, cette liste d’effets indésirables se rapporte également à toutes les autres pilules contraceptives autre que Qlaira. Si ces effets persistent, il est vivement conseillé de consulter un médecin afin de déterminer d’où vient la cause.

Eviter les interactions médicamenteuses

Comme tout traitement hormonal actif, la pilule contraceptive Qlaira peut perdre en efficacité si elle est prise en même temps qu’un autre traitement en cours. Un des effets secondaires importants de Qlaira est sa réaction en présence d’autres médicaments. D’après des études d’interaction réalisées en laboratoire, Qlaira peut modifier le métabolisme de certains traitements et les rendre moins efficaces.

A l’inverse, des traitements médicaux à base de rifampicine, par exemple, modifient considérablement l’efficacité de Qlaira et peuvent altérer son effet contraceptif. Il est donc vivement conseillé d’indiquer à votre médecin tous les traitements en cours pour diminuer les effets secondaires de Qlaira.

A noter que l’un des effets secondaires de Qlaira concerne la pigmentation de l’épiderme, mieux vaut éviter les expositions au soleil prolongées.

Acheter Ma Pilule
09 75 18 71 63
coût d'un appel local non surtaxé